[Traduction] Le vegan confus

(Traduction de l’article « The confused Vegan » d’Emmy)

Durant les premières années de mon véganisme, j’étais une personne très confuse.

Je croyais en la promotion du véganisme et était passionnée par les droits des animaux. J’étais membre de Peta2 (PETA pour jeunes), et je les supportais, ainsi que quelques autres grandes organisations de « Droits des animaux ». Cependant, beaucoup de leurs actions me laissaient perplexe.

Lorsque SAFE en Nouvelle Zélande a diffusé à la tv le reportage undercover sur l’élevage intensif, je ne pensais pas que c’était une bonne chose. Car il n’y avait aucune mention du véganisme. Seulement la promotion des produits animaux plein-air.

Lorsque PETA a fait campagne contre KFC pour l’utilisation de l' »abattage à atmosphère contrôlée » sur leurs poulets au lieu de leur trancher la gorge, je ne pensais pas que c’était correct. Les poulets perdaient quand même la vie, de toute façon.

Un jour sur les forums Peta2, un fermier se plaignait que nous essayions de lui faire faire faillite. J’étais la première personne à laisser un commentaire, et j’ai dit que je ne cautionnais simplement pas la violence, et que les vies de ces animaux leur étaient tout aussi importantes que les nôtres à nos yeux. Tous les autres sur le forum, cependant, lui ont assuré qu’ils aimaient les petites fermes familiales où les animaux étaient bien traités, et que c’étaient seulement les grandes exploitations industrielles qu’ils essayaient de faire fermer. Je me suis en réalité sentie embarrassée, et je me suis demandée si j’avais dit ce qu’il ne fallait pas.

Est-ce que j’étais une mauvaise militante pour les droits des animaux car je ne cautionnais pas les campagnes de PETA ou SAFE ? Est-ce que je devrai faire la promotion des campagnes de bien-être comme eux ? Je ne pensais pas que ça aiderait les animaux, car ils seraient de toute manière abattus au final, mais on dirait que c’était ce pour quoi tous les vegans et les militants des droits des animaux faisaient campagne. J’étais vraiment très confuse.

Et puis un jour, je suis tombée sur le Professeur Gary Francione sur Twitter. Après avoir lu certains de ses « tweets » je me suis dit, Enfin, quelqu’un qui est logique ! Quelqu’un faisant campagne pour la fin de l’utilisation animale – pas pour un meilleur traitement! J’ai ensuite découvert l’approche abolitionniste des droits des animaux. J’ai rencontré d’autres vegan abolitionnistes sur Twitter. Et soudainement, je ne me sentais plus seule, ou je ne pensais plus être dans le faux.

Maintenant je me demande; combien d’autres personnes ressentent la même chose que moi à l’époque ? Combien de vegan confus supportent PETA et autres parce qu’ils sont soit-disant pour les « droits des animaux », mais ne sont pas d’accord avec leurs campagnes ? Combien de végétariens n’ont pas entendu parler du véganisme car personne ne leur en a parlé ? Combien d’omnivores qui paient de l’argent supplémentaire pour acheter des produits plein-air en pensant aider les animaux ?

C’est la raison pour laquelle je pousse les gens à faire la promotion du véganisme, et à encourager les autres à le promouvoir aussi. Vous n’avez pas besoin de faire partie d’une grande organisation pour le bien-être des animaux pour aider les autres animaux. Parlez aux autres du véganisme, et ne promouvez que le véganisme. Les gens peuvent décider eux-même s’ils opteront pour le plein-air, le végétarisme, ou le véganisme après que vous leur en ayez parlé, mais je ne compromets jamais mon message et ne déclare que rien de moins que le véganisme est ok — ca serait tout simplement spéciste.

Depuis que je suis devenue vegan à 13 ans, j’ai toujours cru à la promotion du véganisme. J’ai toujours vu ça du point de vue de l’animal. Si c’était moi à l’abattoir, si j’étais esclave d’une autre espèce, peu m’importerait une plus grande cage ou d’être gazée à mort au lieu d’avoir la gorge tranchée. Ce que je désirerai le plus, et ce que j’espérerai pour le futur de mes enfants, serait de ne plus être considérée comme la propriété de quelqu’un d’autre. Un individu au contrôle de sa propre vie.

Libre.

Emmy